BUA Productions…

Prologue: le directeur bassine tout le monde depuis des mois avec « la vidéo » et la nécessité d’intégrer massivement ce support dans les contenus proposés par la BUA. Ça tombe bien car nous sommes en train de refaire notre site web en y intégrant un CMS qui reprendrait bua’bloc et ferait la part belle aux vidéos.

Épisode  1 : le directeur se fait la main avec une petite cam’ et un outil iMovie pour (dé)montrer à ses collègues que c’est simple comme bonjour. Bon, il se rend bien compte que ça ne sera pas si facile, surtout si on veut un minimum de qualité et qu’il faudra bien du temps, de l’énergie et plus qu’un seul homme mobilisé sur l’affaire (mais il ne le dit pas trop fort…)

Épisode 2 : l’équipe de direction identifie un personnel qui serait intéressé, compétent et implicable sur le sujet, en l’occurrence un collègue magasinier. Recherche d’une formation continue sur l’université, validation des acquis professionnels, mobilisation du DIF… les choses ne sont pas simples, et toujours en cours.

Épisode 3 : le directeur fait une rencontre providentielle dans les couloirs de la présidence où la DRH lui demande s’il serait intéressé pour accueillir au sein de la BUA un adjoint technique audiovisuel qui souhaite changer de service (c’est là qu’il faut tout le self-control et l’expérience du vieux routier pour ne pas sauter au plafond ni dans les bras de ladite DRH et juste dire – Euh… oui, pourquoi pas)

Épisode 4 : ledit audiovisualiste arrive le 1er janvier à la BUA avec un bloc Rhodia, un stylo et beaucoup d’enthousiasme. Ça tombe bien, nous aussi ! Et heureusement que le père Noël est passé pour remplir nos caisses afin d’équiper en urgence cette nouvelle cellule audiovisuelle. Je vous passe les détails mais en gros 1 MacPro, 2 McBook, 1 caméra semi-pro, des licences Finalcut et Protools, 1 micro-cravate… le tout pour environ 15 000 € d’équipement qui seront vite amortis quand on sait que la minute de film institutionnel coûte entre 1000 et 2000 € lorsqu’elle est produite par une boîte extérieure

Épisode 5 : il faut alors se mettre très vite au boulot pour établir un plan de production et des collections permanentes. Le directeur et son adjointe se mettent à l’écriture. Ils associent une bibliothécaire contractuelle qui se verra confier un projet de rédaction et de passation d’interview, ce qui nous amène à 4 collections :

« Dans ma poche » Interview d’étudiants de l’université d’Angers qui recommandent un livre de poche qu’ils ont aimé et en lisent un passage. Durée 3 à 5 minutes dans les locaux des BU. A noter que cette collection s’articulera avec le don de 4 exemplaires aux premiers fans sur Facebook qui en feront la demande et viendront (ou pas) alimenter une opération de bookcrossing de plus grande envergure à partir d’octobre 2011

« Un livre un prof »  Interview d’enseignants-chercheurs de l’Université d’Angers qui viennent de sortir un ouvrage pour expliquer leurs travaux et l’apport de leurs recherches. Durée 3 à 5 minutes dans l’environnement de travail du prof (bureau, labo, domicile…)

« Portrait de bibliothécaire » Présentation d’un collègue de la BUA qui explique son job et le fonctionnement du service qu’il anime ou auquel il participe. Durée 3 à 5 minutes avec mise en situation dans les locaux. Permet tout à la fois d’incarner la bibliothèque et d’expliquer comment elle fonctionne tout en valorisant le travail des collègues.

« Comment ça marche » Collection de screencasts qui scénarisent le fonctionnement des outils et de l’environnement en ligne (bases de données, pério élec, opac…). Durée 3 minutes maxi qui viennent en complément des fiches techniques et autres guides d’utilisation statiques.

A ces collections s’ajouteront des sujets isolés comme le film ci-dessus qui valoriseront principalement les activités de la BUA, par exemple l’atelier animé par François Bon, ou encore les fonds spécialisés pour présenter nos principaux fonds avec des sujets de 12 à 15 minutes plus élaborés (Gracq, Bazin, Burgess, Tournier, Centre des archives du féiminisme…)

Épilogue : les premières semaines de tournage et de travail en commun montrent une parfaite entente et un partage des compétences fructueux entre notre nouvel audiovisualiste et le collègue initialement pressenti pour s’impliquer seul dans le projet… du coup, la cellule audiovisuelle est devenue très vite opérationnelle et devrait se voir prochainement augmentée d’un autre collègue magasinier qui prendrait en charge les transferts et la numérisation des tous nos supports analogiques image et son de nos fonds spécialisés, en aidant aussi sur les projets spécifiques.

Si tout va bien, la BUA devrait donc produire en année pleine 32 films de 3 à 5 minutes (répartis en 4 collections) et 2 à 3 sujets de 12 à 15 minutes sans oublier les 5 films toujours produits par l’association Les courants numériques à chaque exposition de la Galerie 5, le tout distillé au rythme de une sortie par semaine à compter de septembre 2011.

Comme dirait l’ami George - What else ?

About these ads

14 comments so far

  1. Alain on

    et ben, maintenant j’en suis sûr, je suis tombé dans la mauvaise BU!!!

    • tacheau on

      Meuh non… on peut tous faire changer les choses à notre échelle et dans notre périmètre. Les BU ne bougent ni toutes seules ni en un jour mais ce sont les hommes et les femmes de bonne volonté qui doivent juste un peu s’y coller. Courage !
      Cette réponse s’adresse à un bibliothécaire. Évidemment si vous êtes étudiant(e), y’a plus qu’à vous inscrire à Angers ;-)

  2. Julie on

    Très belle vidéo, qu’est ce qu’ils sont beaux les étudiants et étudiantes dans le film ;)
    Bravo au directeur et au duo infernal de la cellule audiovisuel

  3. davidolib on

    1 MacPro, 2 McBook, 1 caméra semi-pro, des licences Finalcut et Protools, 1 micro-cravate
    Vous avez gagné au loto ou quoi ? Quand je pense que dans le même temps, je pleure pour obtenir un smartphone et un appareil photo…
    La première vidéo est très prometteuse, et le programme est alléchant. Bravo !
    Sur votre projet de site web intégrant le blog, je suis sur la même réflexion en ce moment. Pourquoi avoir deux outils, mettons l’un dans l’autre et apportons du contenu.

    • tacheau on

      Je précise qu’on peut faire aussi cela avec un camescope HD et WinMovieMaker sur un PC… Les outils, c’est juste un respect minimum des collègues et des usagers ensuite. Quant au budget, nous avons tous les mêmes (à proportion de noter taille) suffit juste de se désabonner à l’EU en ligne, réduire le train de reliure, limiter les missions inutiles… je dis ça je dis rien ;-)

      • davidolib on

        Ce n’est pas le manque de moyen que je stigmatise, si ce n’était que ça, on se dirait « ben, on a pas de sous, dommage… », c’est bien la priorité qui n’est pas prise en compte. On rechigne à investir quelques sesterces dans le matériel minimum, c’est donc que ce n’est pas jugé important

  4. Alain on

    suffit de…je vais dire cela à Gaël…surtout limiter les missions inutiles…hi hi!!!
    la vidéo est très bonne, elle donne très envie de découvrir la BU.
    ceci dit, le projet me parait particulièrement intéressant et pertinent. Et c’est là que l’on voit que:
    avoir des idées
    saisir des opportunités
    utiliser les compétences
    et ne pas passer des années à peaufiner un projet
    donne des résultats.
    faudra que j’arrive à passer à Angers un de ces jours!!!
    Alain

  5. Mamgoudig on

    Qu’il est agréable de travailler en compagnie de gens motivés, pleins de projets, dynamiques et qui osent !…même si parfois, ils nous font un peu peur et qu’on se dit « mais qu’est-ce qu’ils vont encore inventer ?! »

    Pas de doute pour moi non plus : je suis dans la bonne BU :-)

    Et bravo aux artisans de l’image!

    • tacheau on

      Je laisse passer ce commentaire vu que cette collègue de la bua n’est pas identifiable ;-) Bon, pour être tout à fait franc, les idées, l’énergie, la prise de risque, l’enthousiasme et les plans sur la commette ne seraient rien sans les gens de terrain qui concrétisent tout cela au quotidien. Donc, pas de doute pour moi non plus : je suis bien dans la bonne BU :-)

  6. Virginie on

    Superbe idée ! Le 1er film est très prometteur.
    J’aime beaucoup la ligne éditoriale avec ses 4 collections.

    Vous auriez dû monter le programme du colloque de l’ABF !

    Bonne continuation, je suis impatiente de voir les prochains films …

    • tacheau on

      Merci. Tout le mérite est aux équipes qui suivent les trépidations du mouvement (perpétuel) ;-)

  7. MxSz on

    Quand on a compris et assimilé que la médiation est aussi importante que les acquisitions, je pense qu’on a fait un grand pas.

    Y’a rien d’extraordinaire à Angers, finalement. Ma (petite) expérience m’apprend juste que dans beaucoup (trop ?) de SCD, l’effort (financier et humain) s’arrête juste après l’achat (du bouquet, du bouquin). C’est perçu comme un aboutissement, alors que c’est à partir de là que tout doit commencer. Non ?

  8. RM on

    Pas mal mais sur Internet, on dirait TL ; DR : aucun étudiant ne s’intéresse assez à sa BU pour regarder cela. C’est du pur PR en direction de la direction. Pourquoi pas si ça peut permettre de récupérer des sous – la poudre aux yeux peut payer…

    • tacheau on

      Votre trop court passage dans les BU vous a laissé bien des certitudes et des désillusions sur ces dernières et leur public. Et c’est bien dommage ! Ce film a été avant tout fait pour être montré dans les amphis à un public « captif » de lycéens qui vient chaque année visiter l’université et nous n’avons pas noté de discussions ni de sorties intempestives avant la fin des projections. Ce que vous ne comprenez pas, c’est que rien n’est « PR » en soi à la BUA mais que nous faisons les choses sans cynisme ni calcul, juste pour qu’elles produisent des interactions avec nos lecteurs.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :