La bibliothèque hors-sol…

Leclerc retire ses confiseries des caisses… et pourquoi pas proposer des livres de la bibliothèque à la place ? Pourquoi ne pas passer un accord de partenariat avec une enseigne qui revendique, à tort ou à raison je m’en fiche, une certaine approche de la culture ? L’intérêt ? Pour nous, conseiller et servir l’usager là où il se trouve et arrêter de pleurer en voyant nos bibliothèques se vider. Pour Leclerc, fidéliser ses clients et offrir une valeur ajoutée à la consommation de masse, y compris en matière d’achat de bouquins, car on sait bien que l’emprunt se cumule et favorise à terme l’achat de livres. J’avais déjà introduit l’idée ici en disant qu’il fallait plutôt mettre des bibliothèques dans les cafés que l’inverse.

Le dispositif ? Il est simple : utiliser au maximum l’existant. Des caissières qui font les prêts et les retours des ouvrages au moment du règlement de la note, ce qui réintroduit un espace d’échange et de convivialité. Des antivols et des systèmes de lecteurs de code-barres déjà en place, il reste juste à interfacer la base avec le système de gestion du magasin. Des cartes de lecteurs couplées aux cartes nominatives de fidelité du magasin. On pourrait même se payer son abonnement à la bib avec les points fidélité ou le magasin pourrait offrir le premier abonnement. On peut aussi penser à un système tout rfid qui n’impliquerait pas les caissières et le système du supermarché.

Les coûts maintenant : pour un magasin de 30 caisses et d’environ 2000 m2 on peut installer 30 étagères biface aux caisses (c’est là qu’on feuillette en faisant la queue…) qui offrirait environ 250 m/l auxquels s’ajoutent des « plôts » thématiques dans les rayons : cuisine, bricolage, jardinage, décoration, sport et rayon livre bien sûr… ce qui ajoute environ 100m/l. Soit, capacité de stockage instantané d’environ 12 à 15 000 documents (prévoir 20 000 doc. pour les rotations). On peut aussi prévoir des fauteuils pour la lecture… le must étant des poufs pour les enfants pendant que maman pousse le charriot !

Le personnel de la bib est mobilisé le mercredi et le samedi pour ranger et conseiller. Le reste du temps, les ouvrages sont remis sur les étagères à la volée par le magasin. On devrait pouvoir s’en sortir avec 2 ou 3 personnes à mi-temps. Pas de catalogue bien sûr, tout se fait par butinage et emprunt compulsif…

Côté redevance, il faut bien sûr prévoir une rémunération du magasin pour occupation des locaux. Si on raisonne sur les mètres carrés occupés, ça nous donne à peine 50 m2 d’emprise… l’équivalent d’un petit box en galerie marchande (ah oui, je l’oubliais celui-là, ça pourrait aussi être une solution à creuser) allez, 1000 à 1500 € par mois. On s’en sort donc avec un fonctionnement autour de 50 à 60 000 € par an en comptant les salaires et le renouvellement du fonds à hauteur de 10% (2000 doc par an). L’investissement (mobilier et paramétrage du système) doit se situer aux alentours de la même somme. Une broutille en somme…

L’intérêt est de pouvoir aussi de sensibiliser une majorité de non fréquentant voire de les fidéliser et même de leur proposer de rendre leurs ouvrages et se rendre à la bibliothèque la plus proche de chez eux…

Pure folie ? Pas si sûr… à rapprocher du concept d’Idea store développé à Londres. M-E Leclerc est prêt à perdre ses marges et ses bénéfices pour gagner en terme d’image ? Proposons lui d’aller encore plus loin…

1 comment so far

  1. XG on

    Belle idée qui déménage! Dans mes interventions, je cite souvent les Ideastore comme modèle pour une évolution du rôle pédagogique des bibliothèques publiques.

    Quand je parle de bibliothèque « hors-sol », je pense au modèle français actuel qui clone de villes en villes et à l’intérieur même des villes, une bibliothèque encyclopédique plus ou moins grande sans tenir compte du contexte dans lequel elle se trouve.

    Je vois donc plutôt dans votre utopie une nouvelle manière de faire une bibliothèque hors les murs…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :