Archive for 15 mai 2008|Daily archive page

Respectons l’étiquette…

Autrefois, j’adorais voir au travail de ma mère les crayons entaillés d’un léger plat à leur extrémité pour y graver le prénom du propriétaire… je faisais la même chose ensuite à la maison. Aujourd’hui, c’est l’étiquette dymo qui règne en maître : sur les chariots, les stylos, les ciseaux, les rouleaux de scotch, les agrafeuses, les règles, les gommes, les machines à étiquettes elles-mêmes et aussi… sur les cendriers ! Dans notre bibliothèque principale : 14 titreuses dénombrées, soit une par collègue censé s’en servir, un luxe* qui me fait toujours râler quand on me demande d’en racheter ! Nicomo avait l’habitude de dire quand il travaillait à Angers qu’en chaque bibliothécaire sommeillait un enfant qui n’avait pas assez collé de gommettes à l’âge tendre ou peut-être trop, j’ai un doute maintenant, pour vouloir en faire son métier ! Et vous, colliez-vous des gommettes sur vos livres dans votre petite enfance ? Pire, avez-vous depuis catalogué et étiqueté votre bibliothèque personnelle, ou simplement pensé à le faire ? Penser, classer, étiqueter… c’est grave docteur ?

* en fait je ne sais pas si c’est un luxe, je râle pour le plaisir…

Publicités