Archive for 28 mai 2008|Daily archive page

L’avenir droit devant…

L’heure étant aux tristes rengaines et aux refrains chagrins, je pousse ici ma chansonnette pour faire quelques propositions sur la réforme du statut des personnels d’encadrement des BU, même si je pense qu’il faudrait pour une fois commencer par le bas, là où la question des statuts et des compétences est la plus urgente à traiter, pour une revalorisation réelle des collègues, vu que ce sont aussi (et surtout…) les magasiniers, les assistants et les bibliothécaires adjoints spécialisés qui font tourner la machine. Mais bon, comme on est jamais si bien servi que par soi-même et que les choses nous ont pas mal réussi en 1992, commençons à nouveau par le haut :

1. Fusionner les filières Bibliothèques et Documentation (ITRF) en une seule filière documentaire calquée sur les statuts ITRF actuels : adjoints en documentation (magasiniers), techniciens en documentation (AB), ASI en documentation (BAS), IGE en documentation (Bibliothécaires), IGR en documentation (Conservateurs).

2. Réaffirmer la gestion centralisée du recrutement, de la formation et des carrières des personnels scientifiques de la documentation (conservateurs, bibliothécaires, ingénieurs), l’accès à ces professions devant demeurer le concours national placé sous l’égide de l’ENSSIB pour éviter toute dérive locale.

3. Modifier les conditions d’accès au concours : Licence pour les bibliothécaires (désormais appelés IGE ?) et Master Pro Bibliothèques et Documentation ou assimilé (liste des formations habilitées à établir) pour les conservateurs (désormais appelés IGR ?) afin de limiter l’entrée dans les bibliothèques par hasard ou à défaut d’une autre carrière plus prestigieuse….

4. Modifier la formation des bibliothécaires-IGE et des conservateurs-IGR en documentation qui seraient, après réussite au concours, pré-affectés dans les établissements et payés par ces derniers (critères : rang de classement au concours, rang de classement par les directeurs, critères sociaux), l’ENSSIB ne prenant plus en charge que les frais de mission et déplacement.

5. Scolarité de 12 mois pour les bibliothécaires-IGE et de 24 mois pour les conservateurs-IGR organisée en semestres (périodes de 4 mois), tout le monde entrant en même temps à l’ENSSIB en septembre sur les contingents de postes vacants après CAPN du 1er semestre :

IGE
Semestre 1 (sept-déc) : tronc commun (avec IGR = culture commune)
janv-fev : stage d’immersion dans l’établissement recruteur (2 mois)
Semestre 2 (mars-juin) : spécialisation (informatique, collections/contenus, services…)
juil-août : stage de perfectionnement dans un établissement similaire (1 mois)
Rendu de rapport et titularisation
Les IGE sortent avec une équivalence M1. Ils peuvent se faire appeler encore bibliothécaires selon l’établissement où ils se trouvent.

IGR
Semestre 1 (sept-déc.) : tronc commun (avec IGE = culture commune)
janv-fev : stage d’immersion dans l’établissement recruteur (2 mois)
Semestre 2 (mars-juin): tronc commun IGR (management, budget, politique d’établissement…)
juil-août : stage de perfectionnement dans un établissement similaire (1 mois)
Semestre 3 (sept-déc.) : études préparatoires à la thèse d’exercice (sujet élaboré avec l’établissement)
Semestre 4 (janv-août) : rédaction de la thèse (position de congé-formation sur 8 mois pris en charge par l’ENSSIB et donc compensée localement). Les IGR peuvent suivre le cycle de spécialisation des IGE de l’année n+1 en fonction de leur sujet de thèse.
Les IGR sortent avec le titre de Docteur-ingénieur en documentation. Ils peuvent se faire encore appeler conservateurs selon l’établissement où ils se trouvent.

6. Créer un cadre d’emploi des personnels de direction des bibliothèques. Classification des établissements et des postes contingentés (autour de 200/250 = i.e conservateurs généraux actuels). Emploi fonctionnel ouvert aux IGR ayant au moins 5 ans d’ancienneté et mobilité obligatoire par période de 5 ans, renouvelables 2 fois (15 ans maxi). Pas de possibilité d’accéder à un emploi fonctionnel dans son propre établissement. Ces emplois pourraient également être ouverts aux personnes n’ayant pas eu le concours ENSSIB, détentrices d’un doctorat d’Etat et ayant 10 ans d’ancienneté au moins dans une poste d’encadrement équivalent ou supérieur à IGR.

A voir aussi, mais encore plus compliqué :

7. Faire glisser progressivement les personnels de magasinage vers les postes techniques à la faveur des mouvements et des départs à la retraite, sur une dizaine d’années pour tirer les statuts vers le haut. Mettre en place pour cela un grand plan de formation interne et de certification professionnelle animée par les CFCB.

8. Généraliser l’emploi étudiant pour les tâches d’exécution (équipement, rangement, prêt-retour) et renforcer la place des techniciens (anciens magasiniers et AB) dans la coordination de ces tâches et l’accueil.

Bon, ceci n’est pas un discours-programme, mais juste quelques idées qui n’engagent que moi et qui peuvent être reprises ou non par ceux qui planchent sur ces questions en ce moment… une bouteille à la mer.

Publicités