Wake up !

C’est la rentrée… enfin, pour ce (misérable) blog puisque la reprise « physique » a déjà eu lieu depuis 15 jours déjà bien remplis, notamment par le lancement d’un projet de nouveau fonds iconographique autour du photographe Claude Dityvon en cours de finalisation (but wait and see…) et par la préparation de la reprise officielle (calendriers divers et variés, plan de communication, programmation culturelle, entretiens professionnels…).

Et déjà la claque : le premier billet d’Olivier Ertzscheid… non vraiment, ça devrait être interdit de publier de telles mines le jour de la rentrée = une semaine de lecture réticulaire, pfou ! C’est à vous décourager d’une quelconque originalité…
Pour ma part, je ne signalerais que ce petit billet intitulé Halte à la déprime ! d’un certain Grégoire Bessagnet et paru dans Biblio-fr (que je ne lis plus, comme tout le monde 😉 ), billet tout plein de candeur, de fraîcheur et… de vérité, et faisant un étrange écho au vibrant appel gréco-ségolénien : « Aimez-vous les uns les autres »…

Et bien Bonjour à tous !

Je suis étudiant en IUT Métiers du Livre, ce qui est censé m’amener à devenir bibliothécaire. A bien y réfléchir, je ne suis pas sûr de vouloir faire ce métier. Même si j’ai eu de belles expériences professionnelles, je me sens « homme d’action », et je pense être plus à l’aise dans un métier qui me confronte à l’actualité, et qui m’oblige à travailler dans l’urgence pour avoir assez rapidement les fruits de mon travail (ici, simplement la satisfaction personnelle, l’argent n’entre réellement -du moins pour le moment- pas en compte).

Cela va faire deux ans que je suis abonné à Biblio-FR, et je voulais simplement réagir sur ces deux ans. Couriers d’information intéressants, coopérations, aides entre collègues, initiatives décidemment originales…

Et puis les problèmes, les débats qui n’en finissent plus. « Du Rifwifi dans les bibliothèques », ca vous parle ? Ou encore le nouveau débat concernant les RFID, et encore des problèmes de bâtiments, de place, etc.

S’il-vous-plaît, vous avez un métier magnifique ! Quoi de plus beau que de faire partager ses découvertes littéraires, musicales avec un public ? Quoi de plus beau que de vivre un métier dans la passion (je l’espère pour vous) de faire découvrir à l’autre les perles de la culture mondiale par le biais du cinéma, de la musique ?

Allons ! Cessons de nous plaindre un peu ! Il y a des métiers bien plus en peine que le nôtre, et qui « souffrent en silence ». Je ne parlerais pas du métier d’infirmièr(e). Vous devriez savoir ce que c’est si une personne de votre entourage y travaille.

Voilà, je sais que c’est un peu décousu et que ca n’a aucun rapport avec vos préoccupations professionnelles. Mais des fois, je me dis que ces « petits » problèmes sont tellement futiles par rapport à ce qui nous entoure, qu’il vaudrait mieux prendre un peu sur soi, et avancer !

Mais c’est un mail d’espoir. Travaillons avec le sourire un peu ! avec la passion qui nous caractérise et avançons !

Je ne sais pas vous, mais je l’embaucherais bien dans ma BU ce Gégoire Bessagnet, du moins s’il a encore envie d’être bibliothécaire…

3 comments so far

  1. antmeyl on

    C’est sûr, un salarié qui ne se plaindra jamais mais travaillera toujours avec passion tant il est heureux d’exercer un métier merveilleux, bref un candidobib, c’est la perle rare pour un manager, non 😉

  2. tacheau on

    @antmeyl : et en plus s’il est blonde et apporte le café, c’est encore mieux… plus sérieusement, et pour en côtoyer régulièrement, je ne suis pas sûr que les managers soient à exclure des salariés qui ne se plaignent pas en bibliothèque (je ne parle pas de mes candidobibs à moi…). Je crois surtout que les problèmes existent là où on l’on favorise un peu leur existence par mépris, indifférence ou maladroitesse…

  3. Grégoire on

    bonjour et merci de m’avoir cité. un adorable « futur ? » collègue nommé Risu alias Benoit roucou que vous devez connaitre, m’a passé le lien de cet article.

    je me permets avant tout de vous re-remercier !
    vous remercie de votre invitation qui m’a fait penser à mon stage de trois semaines en bibliothèque universitaire SCD Toulouse 1 Sciences Sociales, où j’ai eu la chance de « tomber » dans l’escarcelle d’une géniale maître de stage : au programme : découverte approfondie du mode de fonctionnement d’un SCD, d’une université, d’une BU et aide à l’élaboration d’une salle d’autoformation en langues étrangères ! travail passionnant ! pas de temps mort !… sauf pour réfléchir au rapport de stage !

    un excellent souvenir.

    quand a ce mail sur biblio-fr qui me valut quelques remontrances tout de même, auxquelles je suis en train de répondre de manière courtoise, et bien je me réjouis de voir que certains personnes partagent mon avis. tout simplement ! je ne suis pas blonde, je ne fais ni café ni photocopies (aie antmeyl est déçu !… mais t’inquiètes pas je porte les ramettes de papier à l’imprimerie !). je suis juste passionné par les « défis » que se risquent à prendre des bibliothécaires, tous ages et sexes confondus pour faire vivre leur espace, amener des lecteurs, etc.

    encore merci.

    je me sens célèbre maintenant ! ; )

    cordialement

    Grégoire Bessagnet


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :