Bédée, d’Horripile

J’ai comme le pressentiment que les billets horizontaux vont se succéder dans ce blog en cette période automnale… tiens, pour inaugurer la série et se chauffer un peu, je propose un marronnier de rentrée un peu facile : la place de la BD dans les BU françaises ! C’est à dire quasi nulle. Au mieux une trentaine d’exemplaires pour les best sellers, souvent reliés à une thématique historique ou politique (on est là pour ça !) du type Persepolis ou Maus, mais rarement plus. Quand il s’agit de création ou de fiction pures, et récentes, on tombe alors autour de 5 à 6 exemplaires.

Prenez par exemple les derniers prix du meilleur album à Angoulême depuis 2000 dans le SUDOC : Non non Bâ : 17ex, Notes pour une histoire de guerre : 11ex, Poulet aux prunes : 18ex, Le combat ordinaire (T.4) : 10ex, Jimmy Corrigan : 13ex, Isaac le pirate (T.1) : 13ex, L’enquête corse : 17ex, Ibicus : 5ex… ce qui laisserait penser qu’une quinzaine de BU ont un fonds ou une politique en la matière.

Si on écarte les arguments de ceux qui vous diront qu’ils ont beaucoup de choses qui ne sont pas dans le SUDOC mais seulement dans leur système local (ah bon ?), de ceux qui vous diront que ça coûte cher (pas plus que le reste… cf. ci-dessous) ou qu’ils ne veulent pas faire de concurrence déloyale à leur BM (hé, hé, c’est pourtant tellement rigolo et la concurrence crée la demande, c’est bien connu…)
il nous reste un argument : la BD n’a rien a faire dans les BU ! Je vous laisse méditer cela, vous qui avez certainement déjà dû rencontrer autant, sinon plus de plaisir, d’intérêt et d’émotion à la lecture d’une bande dessinées que d’un « livre normal » (pour info : Il y a 42ex de Si c’était vrai de Marc Lévy dans le SUDOC, l’argument de la légitimité relative de la BD en BU va être difficile à défendre…)

Bilan à Angers
La BU d’Angers avait développé un fonds important de BD en libre accès à la fin des années 90. Tombé en déshérence depuis, ce fonds avait été placé en… magasin. Ce fonds a été réactualisé et ressorti en section Santé en 2005 avec une collection d’environ 700 volumes. En 2008, nous avons décidé de créer un fonds BD au sein de notre bibliothèque centrale (Lettres et sciences). 500 volumes environ ont été achetés et mis en circulation et nous devrions rajouter 400 titres supplémentaires d’ici à la fin de l’année pour permettre une rotation correcte dès l’ouverture du service. Au final : budget de constitution autour de 15 000 € qui devrait se stabiliser à 4500 € annuels, soit 300 documents environ par an. Volume de croisière : 2000 BD sur l’ensemble du réseau. Il faut bien sûr rajouter le coût du mobilier spécifique et la sueur de l’acquéreur spécialisé qui n’a pas eu à se plaindre du projet je crois… (du genre un enfant laissé dans un magasin de bonbons avec la carte bleue de son père😉 ajouté après suggestion légitime de l’intéressé). Pour plus d’infos, vous pouvez le contacter ici.

13 comments so far

  1. […] 05/09: le billet du directeur du SCD d’Angers sur le […]

  2. Bibliobsession on

    Je trouve que c’est une très bonne idée les fonds de BD en BU! (ya un truc à faire en communication avec tous ces B)
    D’ailleurs, j’en connais une de BU qui va ouvrir et qui de pose la question. Quant à la concurrence avec les Bm, c’est à mon avis un fantasme!

  3. tacheau on

    @Bibliobsession : allons, allons, des fantasmes en bibliothèque, ça devrait plaire à Bibliobsession… D’accord avec vous mais cet argument de la concurrence BM/BU m’est très souvent servi par les responsables (de BM ou de BU) quand ils découvrent tous les services un peu border line de la BU d’Angers : est-ce bien à vous de faire cela ? La réponse est oui, double oui, triple oui… qu’on me fournisse les chiffres qui prouvent que « mes » lecteurs vont en BM et y empruntent massivement ! Donc, ils doivent TOUT trouver à la BU du sérieux au ludique, et basta ! Il sera bien tant de réfléchir quand l’offre sera trop importante sur la ville😉

  4. David B. on

    Bonjour

    Par curiosité, c’est quoi les statistiques d’emprunt pour ces fameuses BD en secteur santé ?

    Merci d’avance !

  5. tacheau on

    @ David B : nous avons fait 445 prêts en 2006 et 398 en 2007… hou ! Signalons ici trois choses :
    1) Notre section Santé est minuscule (1000 m² pour 80 places de lecture proposées) et « coincée » au fin fond du campus du campus du CHU et non sur celui de la Fac, donc peu fréquentée
    2) Nous n’avions jusqu’à cette rentrée aucun mobilier adapté, les BD étaient présentées sur des étagères classiques, seuls dos visibles (pas de facing), donc collection peu attractive
    2) Le projet de fusion de cette section au centre ville avec la section Droit/Eco verra le transfert de ses collections dans un nouveau bâtiment de 6000 m² et 800 places de lectures… les prêts devraient donc décoller !

  6. phelly on

    Je viens d’arriver sur mon poste en poldoc (BU) et je me suis posé la question…

    Ce qui m’amène à cette question-ci : non pas celle de la concurrence éventuelle avec la BM, mais celle des missions de la BU. Comment avez-vous réussi à faire accepter cet élargissement des missions du SCD (non plus seulement culture générale, mais aussi loisirs) à votre tutelle? Tout cela est-il écrit noir sur blanc dans une charte documentaire?

  7. tacheau on

    @phelly : BD = culture générale donc c’est totalement dans la mission de la BU et plus largement de l’université (mission n°4 de l’article 1 de la LRU). Cela sera néanmoins notifié dans notre poldoc en cours de rédaction. Je n’aime pas trop le terme loisirs. Pour moi ce dernier recoupe : sport, jardinage, randonnée, cyclotourisme, pêche, bricolage,… nous ne prêtons ni marteau, ni scie, ni patins à roulettes, ni vélos, ni raquette de tennis, ni ballons, ni…

  8. dbourrion on

    « nous ne prêtons ni marteau, ni scie, ni patins à roulettes, ni vélos, ni raquette de tennis, ni ballons »

    Euh, je voulais justement te parler d’un nouveau projet, Olivier, le projet « Kiprêt-tout » : l’association Bu-Décathlon-Castorama.
    On en discute dans la semaine ?😉

    PS : Pour les maillots de bain, j’ai trouvé où coller les codes à barres. Par contre, je cherche encore en ce qui concerne les clous.

  9. tacheau on

    @daniel : etohnonmaisladanielcestpluspossible… tu veux vraiment qu’on se fasse repérer. Je te rappelle que j’ai une carrière et un ego à défendre sans compter tous les futurs morts célèbres qui me reste à séduire pour me faire valoir, muets de préférence… d’ailleurs je trouve que tu parles trop.

  10. dbourrion on

    @tacheau : gloups… je me tais avant d’être trouvé mort et pas célèbre sur le parking de la Bu…

  11. phelly on

    @tacheau : merci pour la réponse! Je vais plancher sur le sujet cet hiver de mon côté, j’ai une charte documentaire sur le feu pour janvier prochain.🙂

  12. xmaudet on

    « Il faut bien sûr rajouter le coût du mobilier spécifique et la sueur de l’acquéreur spécialisé qui n’a pas eu à se plaindre du projet je crois… (du genre un enfant laissé dans un magasin de bonbons avec la carte bleue de son père) »
    Il manque un smiley là non ? :-\
    Sérieusement, l’acquéreur, comme tout ceux qui connaissent le père, auront compris qu’il exerce une fois encore son grand sens de l’humour…et de la provocation…
    Par ailleurs, le père n’utilise t-il pas lui-même la carte bleue du grand-père ??🙂

  13. tacheau on

    @xmaudet: en fait, je viens de m’apercevoir que ce que je prenais pour des bons au porteur étaient en réalité des emprunts russes de pépé JC… au fait, les bd, elles sont vraiment achetées ou seulement empruntées au libraire ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :