Vente Julien Gracq : 685 000 €

dscn1127Votre serviteur était donc à Nantes ce mercredi 12 novembre pour la vente Gracq. Pas tellement pour faire un billet d’ambiance sur son blog, mais surtout pour préempter quelques lots de correspondances et de photographies chers à son établissement, et que ce dernier ne souhaitait pas voir dispersés.

Drôle de journée en définitive où on eut l’impression d’enterrer Gracq une seconde fois, la ferveur et le recueillement en moins, et finalement dans une ambiance assez surréaliste (de circonstance…) et plutôt foutraque comme toute bonne vente aux enchères qui se respecte !

Près de 850 000 € avec les frais (quand même autour de 23%) ont été dépensés par les spéculateurs acheteurs avec de drôles de surprises, les estimations ayant été très largement sous-évaluées et donc parfois multipliées par 25 lors de la vente, notamment pour les livres rares et la correspondance :
37 000 € : pour un exemplaire du tirage de tête du Rivage des Syrtes (40ex)
10 500 € : pour un exemplaire du tirage de tête duBalcon en forêt (52ex)
75 000 € : pour les 32 lettres d’André Breton (préempté par la bib. J. Doucet)
23 000 € : pour les 55 magnifiques lettres de José Corti
21 000 € : pour la lettre de Colette lui annonçant officiellement son Goncourt
50 000 € : pour deux lettres de Magritte
37 000 € : pour une lettre de Magritte

Les Lives rares se sont arrachés pour près de 200 000 € tandis que la correspondance dépassait les 307 000 €. A peine 50 000 € pour les tableaux et estampes, une misère, alors que les photographies, de Gracq essentiellement, avoisinaient en tout les 52 000 €. Les meubles et bibelots n’ont donné lieu à aucune spéculation « gracquomaniaque » notoire et sont partis au « prix du bois », soit 33 150 € pour 62 lots alors que les ouvrages courants, de Proust à Villepin dédicacé, ont atteint un volume de 41900 €, plutôt beaucoup pour 84 pièces ou cartons.

Et pour la BU d’Angers finalement ?

Une grosse déception (et une vraie tristesse) tout d’abord pour les 55 lettres deJosé Corti, qui sont parties pour 28 500 € frais compris (soit 2/3 de plus que la somme globale que nous nous étions fixée pour toute la vente…) et celles deJean Paulhan parties à 4 fois leur estimation initiale. Un vrai regret également pour le lot de lettres d’éditeurs et traducteurs trop élevé pour notre budget.
Au final, nous revenons quand même avec 12 lots, notamment de la correspondance d’écrivains, de journalistes et de lecteurs (210 lettres), une belle correspondance de Jules Monnerot, 5 lettres de Gaston Gallimard essayant de débaucher Gracq de chez Corti, 4 photographies récentes d’Arturo Patten, peu connues mais très élégantes, un lot d’ouvrages anciens sur l’auteur, toutes les coupures et dossiers de presse depuis Au château d’Argol et… l’appareil photo de Gracq (ça on s’en fiche) avec les nombreuses diapositives sur le paysage prises par l’auteur, ça c’est la bonne surprise.

PS : Le fauteuil de Gracq dont nous parlait récemment François Bon a été adjugé à 1 400 € et préempté par la ville de Saint Florent le Vieil.

13 comments so far

  1. christophe Journet on

    Bonjour Olivier!
    Si vous vous « fichez » de l’appareil photo de Gracq dîtes-moi où je peux passer le chercher en échange des photos prises l’autre jour!
    Je vais mettre un lien avec votre blog sur l’un de ceux que j’ai créé:
    http://jo-gatsby-s-way.over-blog.com/

    Merci d’en faire autant si cela vous agrée de le faire.
    Ceci dit c’est sympa de lire autre chose, un point de vue depuis le 2e rang, distinct des autres, Corti, je croyais avoir entendu 23000, par 33000 €uros?
    Quand au titre du blog, Hendrix a écrit un superbe blues qui s’appellait « Belly button window ». Et ça valait le jus…
    Bien à vous,
    Christophe Journet

    P.S. Ecrirez-vous aussi quelquechose sur le livre des Nedélec?

  2. tacheau on

    @christophe Journet : j’ai corrigé les 33000 €. J’avais eu la main lourde en rajoutant les frais, mais même à 28500 €… hum, hum,hum. Merci pour le titre de Hendrix… « Par la fenêtre de mon nombril » ouais c’est pas mal comme titre de bog. Pour les Nédélec, pas sur que je fasse quelque chose, c’est un site sérieux ici…😉 Leur bouquin est bien fait et l’envie de faire quelque chose de varier et d’abordable est à saluer. Un billet plus général sur Bazin, pourquoi pas ?

  3. aran on

    vous vous fichez de l’appareil photo? ça alors, c’était la seule chose qui m’intéressait!🙂

  4. tacheau on

    @aran : façon de parler… en fait, je veux dire que l’université est plus intéressée par les photos que par ce fétiche-appareil en lui même. S’il y avait eu deux lots, nous n’aurions pris que les diapos. C’est vrai que nous avons la pipe de Burgess mais n’en faisons pas grand chose…😉

  5. ingeborg kohn on

    J’aimerais savoir si parmi les photos vendues il y a celles des Tours (Twin Towers) à New York – photos prises lors de son voyage Madison-Wisconsin –
    Merci!

    • tacheau on

      @ingeborg kohn : Il n’y avait pas de photo de twin towers à la vente, ni de New York en général. Nous avons préempér toutes les diapos de Gracq que j’ai survolées rapidement. Mais de mémoire, le voyage de Gracq aux Etats Unis date de 1971 et les Twin towers ont été inaugurées vers 1973, non ? A vérifier car je ne suis pas à mon bureau et n’ai pas sur moi mon pléiade Gracq… grave erreur.

      • ingeborg kohn on

        merci de votre réponse que je découvre tardivement..
        Gracq m’avait raconté d’avoir photographié les Twin Towers lors de son séjour à New York en 1971, juste avant de regagner la France (en bateau – il avait pris un vol direct Paris-Chicago pour se rendre aux Etats-Unis) Les deux tours étaient alors couvertes d’immenses housses en plastique – elles étaient presque terminées, c’était peu de temps avant l’inauguration. Je me demande qui a ces photos!

  6. lionel lafontaine on

    Bonjour, retour (tardif) sur cette vente Gracq :
    Vous écriviez être revenu avec « 12 lots, notamment de la correspondance d’écrivains…, etc » : est-ce vous qui auriez emporté les 25 lettres / 125 pages de l’évanescente Sunsiaré de Larcône ?… Sinon savez-vous qui l’a emportée, à quel prix ?… Lucien d’Azay, qui était parti « à sa recherche » (Gallimard 2005) était-il donc là ???

    Merci…

    • tacheau on

      @Lionel Lafontaine : ce n’est pas la BUA qui a récupéré cette correspondance mais de mémoire il me semble que cela a été préempté par une autre institution publique. Bizarre, je ne retrouve rien en ligne. Je regarde mes notes prises à l’occasion de la vente et la liste préalable des préempteurs pour vous dire dès lundi matin.

  7. lionel lafontaine on

    bonjour et merci beaucoup pour votre réponse à venir, j’aimerais vivement pouvoir consulter cette correspondance…

    • tacheau on

      @Lionel Lafontaine : Mauvaise nouvelle. C’est bien la BUA qui avait demandé la priorité de préemption sur cette correspondance. Problème, les enchères ont du s’envoler et nous n’avons pas pu suivre (je n’ai pas retrouvé ma prise de notes de l’époque mais ai demandé à ma collègue si elle avait conservé la sienne…) La correspondance a du partir du côte de la face obscure du savoir (celle des collectionneurs ;-)). Apparemment, aucun revendeur ne l’a ressortie dans ses offres et ses stocks, quand on cherche sur Internet. Désolé !

      147 Suzy Durupt dite SUNSIARÉ DE LARCÔNE (1935-1962). 25 L.A.S., une carte postale et un télégramme, juin 1961-juillet 1962 et s.d., à Julien GRACQ ; environ 125 pages la plupart in-4, enveloppes (voir descriptif catalogue) 1500/1200

      • lionel lafontaine on

        Merci et aussi désolé que vous pour cette mauvaise nouvelle ! (je ne suis pas collectionneur et encore moins… davantage). Ma recherche est ailleurs, et plutôt « du côté de la face lumineuse du savoir »… Si votre collègue retrouve quelque chose de tangible dans ses notes, je serais bien évidemment toujours preneur de l’info. Merci! En outre, le lien pour télécharger le catalogue de la vente étant désormais obsolète, pourriez-vous svp me le mailer, si vous l’avez ? A nouveau merci pour votre aide …

    • tacheau on

      Le lien synthétique est ici. Mais la BUA pourrait mettre le fac-similé en pdf en ligne, ça sera plus pratique. Je vous dis dès que. Cordialement


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :